Présentation

Fermer Section

Activités
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Section - Le Président remet les insignes d'Officier de l'ONM à Claire NICOLAS

Le 24 avril dernier à la mairie de Belmont-Luthézieu, en présence de Monsieur Didier DORÉ, Sous Préfet de l’arrondissement de Belley qui présidait la cérémonie , et accueillie par Monsieur Jean-Baptiste ZAMBELLI, Maire de Belmont,  Madame Claire NICOLAS a été faite Officier dans l’Ordre National du Mérite.

Cette importante distinction lui a été remise, en présence de nombreux amis et membres de la famille, par le Colonel Jacques SOYER,  Officier de la Légion d’honneur et Commandeur de l’Ordre National du Mérite

Elle récompense une carrière professionnelle et une retraite particulièrement actives au service de l’action publique en occupant de hautes responsabilités.

Après avoir été administrateur au sein de la CEE à Bruxelles puis directrice de la Caisse d’Allocations Familiales de la Haute Savoie, Claire NICOLAS s’est engagée à un moment où chacun aspire à un repos bien mérité dans l’aide aux plus démunis à travers les activités de la Croix Rouge Française dont elle fût récemment encore Présidente du Comité de Champagne en Valromey.

Claire NICOLAS a souhaité associer à l’hommage qui lui a été rendu toute l’action de la Croix Rouge Française et en particulier celle de Marthe COCHEZ et de l’ensemble des bénévoles de la Délégation Locale, bientôt associée à celle d’Hauteville pour former la nouvelle Délégation du Colombier.


IMG_1472.jpg


Allocution du Président SOYER


Ma chère Claire,
 
Je commencerai par te remercier de tout cœur de m’avoir fait l’honneur et le grand plaisir de m’avoir choisi comme parrain pour te promouvoir au grade d’officier de l’Ordre National du Mérite.
Ce terme de mérite ne peut mieux s’appliquer qu’à toi qui, depuis de très nombreuses années, te dépenses sans compter et avec la plus grande discrétion,- je tiens à le souligner- dans les taches les plus nobles qui soient, au service des autres , des petits , des sans grade.
Tes fonctions t’ont fait côtoyer en France et à l’Etranger toutes sortes de milieux, détecter,  mesurer et approfondir toutes les situations et difficultés d’ordre social de notre temps.
 
Ta réserve est telle que, bien que nous soyons très amis, je suis loin de connaître tous les détails de ton parcours et je crains de ne pas suffisamment mettre en valeur tes inestimables qualités.
J’espère que tu voudras bien me le pardonner.
 
Après de brillantes études et une formation solide en droit public et privé sanctionnée par une licence et plusieurs diplômes d’études supérieures, tu as commencé ta vie professionnelle en 1953 comme surveillante d’internat en Tunisie, et cela pendant trois ans.
A Paris deux ans après tu es rédactrice de guides de sécurité sociale au Musée social et secrétaire de l’Institut des Relations Publiques.
En 1960 tu es à Bruxelles administrateur à la CEE- Communauté Economique Européenne- conseiller  à la section Sécurité sociale des travailleurs migrants, spécialité qui correspond à la thèse que tu as préparée.
Cinq ans après tu reviens à Paris conseiller technique, puis chef du bureau statistiques à l’Union Nationale devenue caisse nationale des caisses d’allocations familiales.
Douze ans après tu fais un passage à Grenoble comme chef du service Prestations à la caisse d’allocations familiales avant de t’installer plus durablement, en 1979,  à Annecy pour occuper le poste de directeur adjoint et enfin Directeur de la caisse d’allocations familiales de Haute Savoie. Tu y resteras 15 ans avec de très lourdes responsabilités avant de prendre une retraite bien méritée en 1994.
 
Cette rapide énumération, si elle ne traduit pas tous tes mérites,  représente plus de 40 ans d’intense activité sous plusieurs ciels : la Tunisie, l’Europe, Paris, la province : de quoi te donner vers la fin de ta carrière une qualification et une largeur de vue exceptionnelles en matière d’action sociale.
 
Aussi était-il tout à fait légitime qu’avant de quitter la vie professionnelle tu sois récompensée par ta nomination de Chevalier de l’Ordre National du Mérite intervenue en 1990.
 
Mais une femme d’action telle que toi ne saurait rester oisive et se satisfaire d’une retraite paisible..
Voila 16 ans que tu apportes ton expérience au service de la Croix Rouge Française, d’abord en qualité de Présidente et vice-présidente du Comité de Champagne en Valromey puis trésorière de la délégation locale de Champagne et Culoz, et enfin trésorière adjoint de la délégation départementale de l’Ain.
 
Bref, jusqu’à présent- et tu continues- toute une vie de dévouement dont 16 années d’inlassable bénévolat au service des autres et des plus défavorisés d’entre eux.
Il n’en fallait pas plus pour qu’une deuxième fois soit reconnue ton action dans la durée et que très logiquement le ruban bleu que tu portes sur  le revers de ton tailleur depuis 20 ans déjà, soit transformé en rosette.
 
Je ne t’apprendrai pas dans quelles conditions l’Ordre National du Mérite a été créé en 1963 : le Général de Gaulle a voulu récompenser l’engagement citoyen fait de talent, de courage, de générosité…C’est exactement ce que tu as montré tout au long de ta carrière et ce dont tu fais preuve jour après jour aujourd’hui….. Et tu trouves encore le temps de jouer au bridge !!
 
J’ai un immense regret, c’est l’absence de Max qui aurait apprécié oh combien ! . ce moment solennel .ou, devant Monsieur le sous Préfet Didier Doré représentant de l’Etat, devant Mr Zambelli conseiller général et maire du village accompagné de proches collaborateurs, devant Madame Nasri Présidente de la délégation Départementale de la Croix Rouge, devant les responsables et les bénévoles locaux de la Croix Rouge,  en présence de tes enfants, ta famille, tes nombreux amis et parmi eux tes partenaires de bridge, tu es, par mon entremise, récompensée par la Nation.
 
Tu appartiens d’ailleurs à une famille de grands serviteurs : dois-je rappeler que ton grand père le général Reibell, alors Capitaine, a risqué sa vie à l’époque héroïque en traversant le Sahara avec la mission Foureau-Lamy en 1898-1900 et que ton beau père Maxime Nicolas, Commandeur de la Légion d’Honneur, s’est dévoué aux autres puisqu’il a effectué dans cette commune de Belmont plusieurs mandats de maire avant et pendant la guerre 39-45.
 
Tu t’inscris ainsi dans la tradition familiale de l’action et du dévouement, tu perpétues dans ta famille, dans le village, dans notre Région, et au-delà, le sens du devoir.
 
Pour chacun d’entre nous tu es un exemple d’humanisme et tu représentes un symbole  que je suis fier d’appeler « l’honneur de servir ».
 
Je te le dis avec conviction et avec ma plus profonde affection.
 
 
 
            Belmont le 24 avril 2010
 

DSC_0062.jpg


DSC_0069.jpg


DSC_0071.jpg


DSC_0073.jpg


DSC_0081.jpg

Date de création : 23/04/2010 @ 14:23
Dernière modification : 26/04/2010 @ 07:44
Catégorie : Section

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6

Total visites Total visites: 249104  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^