Présentation

Fermer Section

Activités
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Section - AG 2013

Samedi 13 avril s’est tenu à OYONNAX l’Assemblée générale de la section de l’Ain.

 

IMG_1285.jpg IMG_1286.jpg

      

 

Le président de section, colonel Bernard JANVIER, a ouvert l’AG en remerciant les participants et en particulier monsieur le Maire d’OYONNAX (et conseiller général) Michel PERRAUD qui  a mis à notre disposition une salle de VALEXPO et Madame Geneviève PEYZIEU présidente du comité d’OYONNAX / NANTUA.

IMG_1287.jpg

Parmi les invités : Mme Pernod-Beaudon représentant M. Etienne Blanc, député de l’Ain, M. Damien ABAD, député de l’Ain. M. Mario Borroni représentant M. Rachel Mazuire, pdt du Conseil général, Mme Lucette Lacouture, présidente SMLH du Rhône, M. Nathanaël Boisson, directeur de l’ONAC, le Commanandt Lacaton des Sapeurs pompiers, les représentants des Ordres : Daniel Pobel pdt ONM, Jean-Luc Lamoine pdt des Palmes académiques, Pierre Pelisson pdt du Mérite agricole, les présidents des associations des anciens combattants MM Rivon, Giraudo, Peyrelongue, Spiller, Chenguelia, de Lemps, les associations patriotiques dont M. Serge de Fareins, pdt de la Fondation du Mal de Lattre, et enfin M. Patrick Veyret, historien de la Résistance.

Le président Janvier, avant de passer la parole à M. Michel PERRAUD, expliqua le choix de la ville d’Oyonnax pour tenir notre assemblée générale annuelle : 2013 est le 70e anniversaire du défilé du 11 novembre 1943 du Maquis de l’Ain dans la ville.

 

IMG_1291.jpg

 

Monsieur Michel PERRAUD présenta sa ville, ouverte sur le monde économique. OYONNAX est une ville médaillée de la Résistance (prochainement une fresque peinte sur la façade Ouest de l’ancienne école maternelle illustrera ce passé glorieux).

IMG_1300.jpg

 Après les rapports d’activité et financier, Monsieur Patrick VEYRET, historien, fit une conférence sur la résistance et les Maquis de l’AIN (en présence des jeunes stagiaires de la Préparation militaire Marine de Bourg-en-Bresse voir leur compte-rendu en fin d'article).

IMG_1305a.jpg IMG_1306a.jpg

Serge ANTIPOFF et Madame Elodie SCHES reçurent les brevets de la Légion d’Honneur.

IMG_1308.jpg

Madame Lucette LACOUTURE, présidente de la section du Rhône et ancien membre du conseil administratif de la SMLH pris la parole pour souligner les projets de sa section et rappeler que nous représentons la LH sur le terrain.

IMG_1310.jpg

Monsieur Damien ABAD, député de l’AIN insista sur le sens des mots : Respect, Autorité, et Responsabilité dans l’action quotidienne.

IMG_1312.jpg

Monsieur le Préfet Philippe GALI souligna le rôle des légionnaires qui ont œuvré pour le pays et rappela qu’en période difficile il faut se raccrocher aux valeurs qui ont forgé la Nation.

 

Après la conclusion par le président, 4 dépôts de gerbe ont été faits au monument aux morts. La cérémonie était rehaussée par la présence des jeunes stagiaires de la PPM et les associations patriotiques.

IMG_1326.jpg IMG_1332.jpg IMG_1334.jpg

Enfin la municipalité offrit le vin d’Honneur à VALEXPO avant un repas organisé par Francisque MERCIER.

IMG_1339.jpg IMG_1341.jpg

D’après les propos du colonel Gérard BLANCHARD, secrétaire général de la section

Article paru dans "News" N°4 de la Préparation Militaire Marine de Bourg-en-Bresse Matelot MONFORT

Le 13 avril dernier, nous avons assisté à l’Assemblée générale puis à une conférence organisée par la section de l’Ain de la S.M.L.H (Société des membres de la Légion d’honneur), sur le défilé du 11 novembre 1943 à Oyonnax prononcé par Patrick VEYRET.

Image1.jpg Image2.jpg

Le défilé des maquisards de l’Ain, le 11 novembre 1943 à Oyonnax, est un événement de l’histoire de la Résistance.

Les commémorations ou manifestations du 11 novembre 1918 survenues en France à l’occasion du 25ème anniversaire de l’Armistice ont été interdites par le gouvernement de Vichy mais préconisées par le Conseil National de la Résistance (CNR) et la France combattante à Londres et Alger. Les anglais y sont peu favorables. Le comité directeur des Mouvements Unis de la Résistance (MUR) pour la région lyonnaise invite les responsables de la Résistance locale à déposer une gerbe devant chaque monument aux morts avec l’épitaphe suivante : « Les vainqueurs de demain à ceux de 1914-18 ».

Le mot d’ordre est lancé : grève dans les usines entre 11 et 12 heures, distribution de tracts et de tickets d’alimentation, dépôts de gerbes et de fleurs devant les monuments aux morts.

Le maquis de BEAUBERY (Saône-et-Loire), sous l’autorité du commandant Olivier ZIEGEL, défile avec ses hommes dans la rue principale de Montmelard puis dépose une gerbe au monument aux morts. Le maquis est attaqué par les allemands faisant plusieurs tués et blessés. Trois jours plus tard, 12 maquisards sont arrêtés.

Internés à Montluc, puis condamnés à mort par un tribunal militaire allemand, ils sont fusillés à Lyon le 1er février 1944.

À Grenoble, une importante manifestation a lieu devant le monument élevé à la mémoire de Diables Bleus. 450 grenoblois sont déportés. Seulement 120 reviendront des camps de la mort.

Des actes de sabotages et de guérillas sont perpétrés dans toute la France les 10 et 11 novembre 1943.

En région lyonnaise, d’autres défilés sont organisés même s’ils engagent des effectifs moins importants comme à Thorens, Saint-Jeoire et Bonneville.

Avant le 11 novembre 1943, la lutte armée et les maquis ont suscité des réseaux de solidarité et de complicité avec la population. Mais ce jour-là, ils se manifestent au grand jour contre Vichy et l’occupant allemand. Le défilé est aussi la démonstration que l’organisation militaire mise en place par ROMANS-PETIT est parfaitement rodée. Tout le travail de préparation a autant d’importance que le défilé lui-même.

ROMANS-PETIT obtient l’accord d’Albert CHAMBONNET et d’Henri JABOULAY.

Dans l’Ain, d’autres localités sont concernées par un simple dépôt de gerbe : Bourg en Bresse, Nantua, Belley, Hauteville-Lompnes, Meximieux, Seyssel et Saint Rambert en Bugey.

Pourquoi une cérémonie à Oyonnax ? Les raisons sont évidentes : aucune troupe allemande n’y stationne, sa population ouvrière est par tradition républicaine de gauche et la Résistance locale peut compter sur de nombreux sympathisants.

Le commissariat de police et la gendarmerie ont été complices de l’organisation de ce défilé.

L’organisation du défilé est confiée à deux anciens élèves de Saint-Cyr, les lieutenants GIROUSSE et de LASSUS SAINT-GÉNIÈS. Il s’agit pour eux de préparer une compagnie d’environ 120 hommes qui doit défiler en trois sections de 40 hommes chacun. Les frères jumeaux Marius et Julien ROCHE défileront avec la première section commandée par de LASSUS. Pierre MARCAUT commandera la deuxième et CHABOT la troisième. Raymond MULARD sera le porte-drapeau. Julien ROCHE sera porte-gerbe d’une grande croix de Lorraine fleurie qui sera déposée au pied du monument aux morts.

Il est près de midi quand ROMANS-PETIT se tourne vers ses hommes : « Les Maquis de l’Ain, à mon commandement ». Arrivé au Parc où est situé le monument aux morts, il dépose la gerbe. Après la sonnerie aux morts, il demande une minute de silence avant d’entonner deux couplets de la Marseillaise, suivi du champ « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine ». À 12h20, tout est terminé. La population et les résistants éprouvent un sentiment de liberté et d’exaltation.

Les photos du défilé sont au nombre de 13. C’est grâce à ce jeu de photos que le Général de GAULLE a pris connaissance de ce défilé. Winston CHURCHILL a reçu en février 1944 un album contenant plusieurs photos du défilé d’Oyonnax des mains d’Emmanuel d’ASTIER de la VIGERIE, commissaire à l’intérieur de la France Libre.

Le 11 novembre 1983, le 40ème anniversaire du défilé est présidé par François MITTERRAND, président de la République. Le 11 novembre 1993, le 50ème anniversaire est présidé par le général Alain de BOISSIEU, Compagnon de la Libération. Le 11 novembre 2003, le 60ème anniversaire est présidé par Michèle ALLIOT-MARIE, ministre de la défense et des anciens combattants.

A l’issue de la conférence, la PMM a participé au monument aux morts à un dépôt de gerbes présidé par le préfet de l’Ain.

Image3.jpg Image4.jpg

Stagiaires Ophélie FASSEUR et Aymerick JULIEN

Compte rendu complété avec les notes de Patrick VEYRET

Pour voir d'autres photos, cliquez sur ce lien

 


Date de création : 18/06/2013 @ 10:18
Dernière modification : 18/06/2013 @ 11:38
Catégorie : Section

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 248325  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^